Textes Sacrés

Présentation de la guilde et candidature des nouveaux fidèles.

Modérateur: Secrétaires

Textes Sacrés

Messagepar Ben-Jyh le 20 Sep 2006, 13:34

La Génése
(extraits - traduction de Leinad Noskaj)
"Au commencement nait l'art."

Au commencement des temps, le monde était vierge,
Tel une feuille blanche n'ayant pas encore subit nos outrages.

Au premier jour Maliki l'observa et se dit qu'il y aurait quelque chose de bon à y apporter.
Au second jour Maliki dessina le monde et jugea que c'était bien, le monde pris alors forme.
Au troisième jour Maliki dessina les mers et les terres et jugea que c'était bien, ainsi émergèrent les contrés d'Amakna.
Au quatrième jour Maliki dessina les arbres, les mines et les champs et jugea que c'était bien, aussi prirent-il forme.
Au cinquième jour Maliki dessina les poissons et même si c'était moche, elle se dit qu'il y aurait toujours des fous pour les pêcher
Au sixième jour Maliki dessina les animaux et jugea que c'étais bien.
Au septième jour Maliki dessina les chats et choisit d'en faire les seules créatures intelligentes Amakna.
Au Huitième jour Maliki trouva qu'elle en avait fais assez et se reposa.
Au neuvième jour Maliki se dit qu'il manquait encore une dernière chose, aussi dessina-t-elle de puissant artefacts et les cacha-t-elle de part le monde.
Ainsi commence notre histoire...

[…]
Dernière édition par Ben-Jyh le 31 Mars 2007, 11:38, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
Ben-Jyh
Felis Dofusis
 
Message(s) : 1291
Inscrit le : 01 Mai 2006, 23:17
Localisation : Au fond de ma mine je m'en allais creuser !

Messagepar Ben-Jyh le 13 Oct 2006, 15:48

L'exode
(extraits - traduction de Leinad Noskaj)
"Au commencement nait l'art."

[…]

Longtemps Maliki vécue au milieu de son peuple félin, dispensant caresses et soins, le protégeant des dangers qui peuplaient ce monde.

[…]

Mais le temps passant ses chats finirent par se détourner de la foi véritable et, dans une quête vaine et puérile pour lui ressembler, se mirent à adorer de nouvelles idoles, chacune sensée représenter un aspect de la Déesse, incapables qu'ils étaient d'accepter la déesse comme un tout unique et indivisible. Ainsi apparurent les 12 imposteurs qui mènent désormais son peuple à sa perte, bien incapables qu'ils sont à comprendre toutes les subtilités du monde fait de sa main.

De nombreux siècles durant, Maliki cohabitât avec les imposteurs, permettant à leurs disciples de leur ressembler toujours plus à chaque nouvelle génération. Cependant ceux-ci complotèrent afin d'usurper son pouvoir et, discrètement, firent courir le mot que les seuls vrais dieux en Amakna étaient les idoles et que rien n'existait avant eux.

Quand Maliki eut vent du complot, elle connue une grande affliction qui se mua en une colère froide et noire, aussi prit-elle sa plume et dessina-t-elle les pires monstre qu'on puisse imaginer et d'autres bien pires encore, et les répandit partout en ce monde. Mais cela ne suffit point à atténuer sa colère aussi fit-elle tomber ses foudres divines sur les terres ou vivait son peuple désormais infidèle le forçant à migrer de l'île hospitalière[1] ou il vivait jusqu'alors, vers les territoires hostiles du nord.

[…]

Bien des jours plus tard alors que Maliki pleurait son peuple perdu, agenouillée sur les cendres encore fumantes des terres quelle avait foulées avec lui des années plus tôt, que son dernier fidèle disciple rentrant d'un long voyage autour du monde la trouva. Atterré par le spectacle qui se jouait sous ses yeux il ne put que pleurer ses frères disparus avant de songer à demander à la Déesse ce qui c'était passé. Aussi Maliki lui révélât-elle, de cette vérité nue et sans ambages dont seul les dieux sont capables, la trahison abjecte qu'elle avait subie ainsi qu'un ultime commandement afin d'être accepté dans les plans éthérés ou se rend l'âme après la mort et ou l'on connaît l'éternelle félicité : "Qu'a chaque instant de ta vie, tu t'astreigne à ramener mes enfants en âge de faire ce choix dans le chemin de la foi véritable, alors les âmes païennes erreront de par ce monde attendant l'illumination indéfiniment, quand mes fidèles connaîtrons la félicité éternelle du royaume divin." Et sur ces mots la déesse se retira de notre monde.

[…][Ntd : à partir de là, le texte est trop endommagé pour être déchiffrable]

[1]D'après les conjectures que l'on peut tirer sur cette période troublée, il semblerait que cette île corresponde à la presqu'île des Dragoeufs, cependant rien n'est vraiment sure à ce niveau.


A suivre... 8)
Avatar de l’utilisateur
Ben-Jyh
Felis Dofusis
 
Message(s) : 1291
Inscrit le : 01 Mai 2006, 23:17
Localisation : Au fond de ma mine je m'en allais creuser !


Retour vers Salle des entretiens

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron