Page 1 sur 1

[RP] Healar

MessagePublié: 20 Déc 2006, 22:23
par Healar
[Voici la première partie, si vous en voulez d'autre n'hésitez pas à demander ! Bonne lecture !]
-----------------------

On retrouve notre jeune éniripsa en pleine nuit, en train de dormir d’un air tranquille au sommet d’un arbre autour duquel sont allongés des cadavres d’Ouginaks. La fraîcheur du sang sur l’arme de la fée indique clairement qui les a tué… Son air gracieux habituel était troublé par quelques plis de son front suite à une contrariété ou un effort interne.
A côté d’elle reposait en équilibre précaire son sac, remplit de son habituel tohu-bohu et dans lequel dormait son bwak de compagnie. C’est cette nuit-ci que les fées d’artifice avaient décidé de tenter de s’évader…
Profitant d’un coup de pied, aussi faible fut-il, une fée jaune tomba de l’arbre, et célébra sa liberté par une joyeuse explosion dorée, dans laquelle se reflétait plusieurs silhouettes et d’où émergeait des voix fantomatiques…


Des éniripsas en blouses blanches… Un sacrieur resplendissant de joie tenant entre ses bras une petite éniripsa le contemplant sagement de ses grand yeux verts… Sa mère qui se dirige vers une des sages-femmes et lui mumure « Merci, Elya »…
Le bébé ayant grandit… Elle entre à l’école… Rabrouée par la plupart de ses professeurs… « Cancre »… « Tu te moques de qui ? »… Une gifle résonnant dans la salle… Un vieil éniripsa qui recule, la figure ornée d’une trace de main…
Admirée des autres élèves… « Tu ne te laisses pas faire, toi ! »… « Tu es si forte en baguette, tu m’apprendras, dis ? »… Des parents convoqués… Des discutions animées et sans fin…

L’effet de la lumière s’est dissipé, et seul le bwak, réveillé par la lumière, a assisté à la scène. Joueur de nature, il becqueta une autre fée, de couleur rouge, qui tomba en lâchant un petit « Youpiiiiii », et le phénomène se reproduisit.

Une adolescente éniripsa de toute beauté… Vêtue de bleu, mais aux ailes et aux mains rouges… Volettant par-dessus les pierres du sanctuaire éniripsa… Une cour où s’entraînent de grands gaillards torse nu à recevoir les coups… Un temple où les armes sont tout le temps sorties… Un autre où on apprend à se protéger… Et dans tous, tous, une éniripsa qui écoute sagement…
Un baiser furtif… La remise des prix… Le premier prix du combat… Une discution avec une autre éniripsa… Passée maîtresse en soins et en baguette… « Bravo, Loussy. »…

Tout emballé par son exploit, bwabwak se remet à pousser deux autres lumières emprisonnées, qui sont d’ailleurs toutes heureuses de se laisser faire.

Une petite éniripsa aux mains de sang qui court pour attraper ses premiers tofus… Un grand sadida qui la regarde, complètement plié de rire… Elle qui revient dépitée, n’ayant réussit à les attraper qu’une fois grillés… « Ce n’est pas grave… On te pardonnerait tout. »… Des monstres de pierre combattus avec ardeur… Une baguette fracassée sur la tête d’une écaflipette… Des excuses échangées… « Moi, c’est Minimiaou »… « Je ne soigne pas » « J’avais compris ! »…
Une île pleine de cawottes… Des vadrouilles entre amis… Dîners au coin du feu… Des rires, des larmes… Une promesse : « Nous serons les plus forts, pour protéger les autres d’eux-mêmes. »…

Healar bouge légèrement, faisant tomber une boule bleutée.

Une grande fête dans une taverne… Un mariage… Une déception… Des amis en danger… « Pourquoi tu es venue ? » « Pour vous aider ! »… Une horde de guerriers fonce en hurlant sur des centaures… Leur chef, une éniripsa aux mains de sangs… « Dis Heal’, pourquoi tu as les mains pleines de sang ? »… Un terrain sombre, Sidimote… De grands combats contre des chiens sur deux pattes… « Je me plais bien, ici ! » « Il y a un temple maudit dans l’coin, on va voir ? »… « Heal’, tu n’es qu’une grosse curieuse ! »…

Le bwak commence s’agiter et à piailler, faisant tomber deux autres fées d’artifice.

Une croix noire sur un fond rouge… « Ce n’est pas fait pour moi… »… Une éniripsa en train de pleurer au fond d’une grotte, abandonnée de tous… Puis en train de se battre avec rage… Des mains de sang, du sang, toujours du sang… « Le sang représente la mort, quand on en n’a plus »… « Oui mais il est aussi ce qui nous donne la vie ! »… Une salle remplie de fumée… De petites mains qui créent des potions… Un large sourire… Une grimace… « Abandonnée… Ils sont partis, partis. »… Un combat dans une taverne… Un féca cracheur d’eau qui court partout… « Je t’ai eu ! »…

Il ne reste plus qu’une boule de lumière, et la fée à l’intérieur pousse de toutes ses forces sur le verre, et finit par gagner une chute qui eût pour effet de faire piailler le bwak de nouveau.

L’éniripsa au diplôme de soins… Se regrouper, s’organiser, riposter, punir… « Loussy, nous ne devons pas devenir des armes ! »… Respecter les autres, leurs décisions… « Puisque telle est la volonté des artisans je vous aiderai. Mais je ne suis toujours pas convaincue… »… Dévouement sans faille… « Tu es adorable quand tu veux, Heal’ » « Ouais, quand je veux… »… Une autre fête… Un sacrieur bleuté… « Son nom, c’est Ynn. »

Cette fois-ci, le vacarme associé au doux nom d’Ynn achève de réveiller l’eniripsa suspendue, qui constate la disparition de ses fées d’artifice et commence à sermonnes son bwak, avant d’être apitoyée par ses grand yeux tristes.

Je te pardonne…